Mon guide pour négocier un loyer plus bas avec votre propriétaire

Date de publication : 23 septembre 2016
Par :
Negotiating Lower Rent with Your Landlord

Photo courtoisie de : Ján Jakub Naništa

 

Pour beaucoup de Canadiens, le logement représente l’une des plus grandes dépenses mensuelles, et nous payons souvent trop. Selon une enquête menée en 2011 par Statistique Canada, 49,7 % des jeunes de la génération millénaire consacrent plus de 30 % de leur revenu au logement.

Dépenser trop sur le loyer vous empêche d’utiliser votre revenu pour rembourser vos dettes ou épargner pour l’avenir, et peut nuire à votre santé financière. Il est important d’obtenir les meilleures conditions de logement possible, et c’est pourquoi vous devez toujours essayer de négocier un loyer plus bas avec votre propriétaire.

Mais la négociation n’est pas facile et cela met beaucoup de Canadiens mal à l’aise. C’est pourquoi j’ai élaboré ce guide pratique pour négocier un loyer plus bas avec votre propriétaire.

Étape un – Armez-vous des faits

Premièrement, vous devez faire vos recherches et recueillir autant de faits que possible au sujet du marché de location local. Si vous louez un appartement d’une chambre, vous devriez savoir le prix des autres appartements d’une chambre dans votre quartier. Prenez note de toute différence entre ces appartements et le vôtre. La plupart des autres appartements ont-ils un lave-vaisselle ou une buanderie alors que le vôtre n’en a pas? Si oui, vous méritez de payer moins pour votre appartement.

Vous devez également essayer de vous renseigner sur le loyer que votre propriétaire exige pour ses autres appartements d’une chambre. Les propriétaires disposant de beaucoup d’appartements ont souvent différents taux de loyer et les taux peuvent varier même dans un seul immeuble d’appartements. Parlez avec vos voisins pour savoir ce qu’ils paient.

Une fois que vous savez ce que vous devez payer, décidez quelle sera l’ampleur de la diminution que vous demanderez, mais soyez prêt à adoucir l’accord.

Étape deux - Soyez prêt à offrir des avantages en échange d’un loyer plus bas

Il est peu probable que votre propriétaire réduise votre loyer simplement parce que vous lui avez demandé. Pour améliorer vos chances de réussite, vous pouvez adoucir l’accord en offrant à votre propriétaire des avantages supplémentaires. Voici quelques exemples :

  • Signer un bail plus long, comme 18 mois ou deux ans
  • Assumer les responsabilités d’entretien comme le déneigement et l’enlèvement des ordures
  • Prolonger la période de préavis de 30 à 60 jours ou 90 jours

Ces avantages supplémentaires sont valables pour votre propriétaire et rendront votre offre plus attrayante.

Étape 3 – Mettez l’accent sur vos avantages

Un bon propriétaire accorde de l’importance à un bon locataire. Si vous avez été un locataire exemplaire, assurez-vous de le souligner. Voici des exemples de comportements montrés par un locataire exemplaire sur lesquels vous pouvez mettre l’accent :

  • Ne pas avoir un animal de compagnie
  • Être un locataire calme qui ne fait pas la fête
  • Ne pas fumer
  • Payer le loyer à temps chaque mois

Les propriétaires préfèrent les locataires qui ne créent pas de problèmes et qui paient les factures à temps, donc assurez-vous que votre propriétaire sait que vous êtes formidable!

Étape 4 – Demandez un montant de loyer précis

Si vous avez fait vos recherches, vous avez probablement une idée en tête du montant auquel vous voudriez réduire votre loyer. Il est peut-être de 100 $ ou 150 $ mais vous devriez avoir un nombre concret.

Lorsque vient le temps de demander une réduction de loyer, assurez-vous de demander un nombre concret. Ne soyez pas vague ou ne laissez pas à votre propriétaire la possibilité de suggérer le montant de la réduction de loyer. Demandez ce que vous voulez. Si vous êtes prêt à déménager si vous n’obtenez pas une réduction de loyer, assurez-vous de le faire savoir aussi.

Un dernier mot sur la négociation

On ne peut pas y échapper, la négociation est gênante. Peu importe votre expérience en tant que négociateur, il est toujours plus facile d’accepter le prix offert et de payer un loyer plus élevé. Mais si vous ne négociez pas votre loyer, il se peut que vous payiez des milliers de dollars que vous pourriez garder dans votre portefeuille.

N’oubliez pas, si vous ne demandez pas, la réponse est toujours « non ».