Comment obtenir un prêt étudiant lorsque vous avez une mauvaise cote de crédit

Date de publication : 10 septembre 2015
Par :
three-young-students-preparing-for-exams-in-apartment-interior

Les universités canadiennes sont connues dans le monde entier pour leurs frais de scolarité abordables et leur excellent taux d’assiduité, mais certains étudiants ont de la difficulté à obtenir l’argent dont ils ont besoin, surtout s’ils ont une mauvaise cote de crédit. Heureusement, même avec une mauvaise cote de crédit, vous pouvez obtenir le diplôme que vous souhaitez de votre université préférée.

Soumettez d’abord des demandes de bourses et de subventions d’études

Avant d’essayer de faire de grands emprunts sous forme de prêt étudiant, il est prudent de soumettre d’abord des demandes de bourses et de subventions d’études, car vous ne devez pas rembourser cet argent. Il y a beaucoup de ressources disponibles et les sites Web comme ScholarshipsCanada.com peuvent vous aider à les trouver. Chaque province canadienne traite le financement de ses propres écoles, donc il est important d’identifier quels types de subventions sont disponibles dans votre province. Pour la plupart, les personnes ayant une incapacité permanente, les femmes inscrites dans des programmes de doctorat, les personnes ayant des enfants et les personnes qui ont besoin d’aide financière d’urgence sont admissibles aux subventions.

Essayez des prêteurs spécialisés

Beaucoup de subventions et de bourses ne couvriront pas les frais de scolarité complets requis pour obtenir un diplôme, donc vous devrez épargner ou emprunter le reste de ces frais. L’une des meilleures façons d’obtenir un prêt étudiant si vous avez une mauvaise cote de crédit est de consulter un prêteur spécialisé. Ces prêteurs ne se basent pas uniquement sur votre cote de crédit lorsqu’ils prennent leurs décisions en matière de prêt. Ils prennent plutôt en considération des éléments tels que votre historique d’emploi, vos revenus, vos dépenses et, dans ce cas, votre dossier scolaire. Cependant, soyez prêt à payer des taux d’intérêt aussi élevés que 18 %.

Trouvez un cosignataire

Beaucoup de banques canadiennes offrent des prêts étudiant à faible taux d’intérêt, mais si vous avez un mauvais cote de crédit, il est pratiquement impossible d’en obtenir un. Ces banques déterminent leur risque en examinant presque uniquement votre cote de crédit et ne tiennent pas compte de votre dossier scolaire ou de votre historique d’emploi. Si vous gagnez suffisamment d’argent pour rembourser facilement un prêt étudiant traditionnel auprès d’une banque, il se peut que vous n’ayez besoin que d’un cosignataire. Un cosignataire signe la convention de prêt avec vous et peut essentiellement être tenu responsable de rembourser votre prêt si vous êtes en défaut à l’égard de vos paiements. Il est plus facile de trouver un cosignataire si vous avez un revenu décent et vous payez vos dettes de manière fiable.

Essayez le Collège militaire royal

D’autre part, que vous ayez une bonne cote de crédit ou non, le Collège militaire royal représente un bon moyen d’obtenir l’éducation dont vous avez besoin sans vous endetter trop une fois que vous aurez obtenu votre diplôme. Vous pouvez vous inscrire au Programme de formation des officiers de la Force régulière (ou PFOR) pour ne pas avoir à payer les frais de scolarité, les livres et l’équipement que vous utiliserez au Collège militaire royal ou à une autre université canadienne approuvée, et ce, en plus de recevoir un salaire avec des avantages sociaux. Pour beaucoup de gens, y compris ceux qui ont une excellente cote de crédit, l’armée représente une excellente occasion d’obtenir une éducation sans s’endetter. Assurez-vous d’étudier toutes les options avant de prendre une décision finale.

Les prêts étudiant intégrés sont offerts par le gouvernement du Canada en Ontario, au Nouveau-Brunswick, à Terre-Neuve-et-Labrador, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique. L’Alberta, le Manitoba, l’Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse offrent des prêts ainsi que de l’aide financière. Enfin, au Québec, au Nunavut et dans les Territoires du Nord-Ouest, les prêts étudiants financés par le gouvernement ne sont pas disponibles car ces territoires ont leurs propres programmes.